AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur Aparecium, les crumpets !
Venez jouer qui vous voulez. Sorciers, moldus, loup-garous... Venez comme vous êtes !
Les personnages de la saga sont jouables, rendez-vous ici
Seuls les sang-purs européens sont acceptés et seulement dans la limite des stocks disponibles (par ici)

Partagez | 
 

 (aquilarry) i'm just a sucker for pain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

posts : 187 in town since : 25/03/2018

plume à papotte :

Say something

cleoharryadrian

Me dis pas de la fermer ! Y a des femmes qui ont brulé leurs soutien-gorges, c’est pas pour que trente ans après y ait des petits machos comme toi qui nous traitent comme de la merde !


living in : Maida Vale (london)
occupation : auror
blood : pure


Aquila Black
Retention ☞ Just like good old days
 Lun 30 Avr - 13:40

i’m just a sucker for pain
aquila & harry
Tu étais installée tranquillement au Bureau des Aurors, une fois n’est pas coutume. Il était rare que tu ne sois pas sur le terrain ou que tu n’aies pas de travail d’investigation particulier à faire. Parfois, dans de rares cas, il fallait que tu te contentes d’attendre. Attendre que l’investigation paie, qu’une source se décide à jacasser ou qu’un méchant se décide à tomber dans le piège tendu. Dans ces rares cas, tu n’étais pas dans l’humeur la plus gaie qu’il soit. Non, tu étais une femme d’action et s’il y avait bien quelque chose que tu détestais plus que tout, c’était d’être privée d’une bonne dose de remue-méninges ou de dépense d’adrénaline. Ce genre de situation pouvait te rendre particulièrement… mordante. Au sens propre comme au sens figuré. Aussi, Gibbo avait-il décidé de remonter à la surface et de flâner chez les moldus histoire de t’acheter ce fameux café dont tu raffolais tant. Tu étais absolument persuadée que ce breuvage avait quelque chose de magique mais tu n’avais jamais réussi à le prouver. Silas te connaissait vraiment trop bien. C’était bien la seule chose à faire pour calmer tes nerfs. L’autre était de voler mais bon, entre les quatre murs du Ministère… Ce n’était pas pour rien que tu l’appelais ton mari du travail, aux vues et aux sues de tous.

Mais en attendant qu’il revienne, tu n’en pouvais plus de rester immobile. Tu extirpas de ton tiroir une petite boite en cuir, pas plus grosse qu’un sac à boules de pétanque, qui remuait un peu. Tu défies les attaches et deux cognards miniatures apparurent. C’était le cadeau que t’avait fait ton père le jour de ton départ de Russie pour Londres. De quoi te défouler un peu, même en intérieur. Tu détaches la petite batte et libéra les bêtes. Les balles fusèrent dans le bureau, avide de cogner tout ce qu’elles pourraient rencontrer sur le chemin. Toi, te déplaçait habilement parmi le mobilier, frappant de toutes les forces les balles qui rebondissaient contre les murs, renversaient des portraits qui hurlaient, outrés, mais toi ça te faisait bien rire.
Tu envoyas un coup de batte bien senti à un cognard qui s’écrasa au-dessus de la porte au moment où celle-ci s’ouvrit sur deux personnes. La plus grand ne put retenir un cri de surprise. Merde, le boss. Tu sifflas les cognards qui retournèrent docilement dans leur bôite avant de t’atteler à ranger d’un coup de baguette tout ce que tu avais dérangé.

« Chef, je ne vous attendais pas. »

Ton regard tomba sur celui qui l’accompagnait et tu le reconnus immédiatement. Harry Potter. Tu retiens le frisson qui te montait le long de l’échine. Tu savais qu’il se formait pour être auror mais tu ne le croisais que rarement et tu n’avais pas eu l’occasion de lui adresser la parole. Tu aurais pu si tu l’avais voulu mais jusqu’ici tu l’avais observé de loin. Tu avais besoin de lui pour mettre ton plan en branle mais il fallait que tu fasses preuve de délicatesse, pour le moment.

« Black ! Mais qu’est-ce que… Peu importe. Vous n’avez pas eu ma note de service ? »

Tu fouillas ta mémoire à vitesse grand V. Note de service, note de service…

« Oh ! Le biz… l’auror en formation. Ah oui ! C’était aujourd’hui que ça commençait ? Silas n’est pas là, ça nous est complètement sorti de la tête. »

Et on ne t’avait pas dit que tu devrais avoir Harry Potter sous tes ordres. Intéressant.


girls.
who run the world. who run this mother******
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

posts : 276 in town since : 23/04/2018

plume à papotte :
Just a young gun with a quick fuse, I was uptight, wanna let loose. I was dreaming of bigger things and wanna leave my own life behind. Not a yes sir, not a follower, fit the box, fit the mold have a seat in the foyer, take a number. I was lightning before the thunder. Thunder, feel the thunder. Lightning and the thunder

♛ 12/10 RP FERMES POUR L'INSTANT ♛

→ Cleo, Chapter 1 ϟ in progress.
→ Teddy, Chapter 1 ϟ in progress.
→ Aquila, Chapter 1 ϟ in progress.
→ Natsumi, Chapter 1 ϟ in progress.
→ Ron, Chapter1 ϟ in progress.
→ Timothy, Chapter 1 ϟ in progress.
→ TC n°1, Chapter 1 ϟ in progress.
→ Golden Trio, Chapter 1 ϟ in progress.
→ Alice, Chapter 1 ϟ in progress.
→ Pansy, Chapter 1 ϟ in progress.
→ Hermione, Chapter 1 ϟ in progress.
→ FB Ginny, Chapter 2 ϟ in progress.


OVER

→ Ginny, Chapter 1



living in : 12 Square Grimmaurd, Londres.
occupation : Apprenti Auror (dernière année).
blood : Sang-Mêlé


Harry Potter
Retention ☞ Just like good old days
 Dim 6 Mai - 13:30

I'm just a sucker for painAquila Black & Harry PotterWake him up the wizard, sleeping in your heart, just imagine what you wanna be. Don't you know that dreams come true they do (Westlife → Dreams come true)Harry était on ne peut plus impatient de commencer sa dernière année en tant qu’apprenti auror. Il avait travaillé tellement dur pour accomplir ce rêve qui le poursuivait depuis toujours qu’il ne pouvait qu’être heureux de voir que son indépendance approchait à grand pas. Cependant, et alors que sa dernière année avait commencé depuis près de six mois, ses supérieurs avaient décidé qu’il fallait lui attribuer un genre de mentor pour les six derniers mois durant lesquels il serait encore un simple apprenti. Sans savoir si l’idée l’enchantait ou, au contraire, le rebutait, Harry s’était alors contenté d’acquiescer et de note scrupuleusement dans un coin de sa tête le jour où il devrait rencontrer son mentor, presque une semaine plus tard. Ce jour-là, le Survivant l’avait attendu avec impatience, avide d’en apprendre plus sur son mentor, mais également sur ce métier qui serait sien d’ici quelques mois. Parce que le jeune Potter, il état prêt à en découdre, il était motivé et était prêt à écouter et apprendre auprès de son nouveau mentor. Quand le jour J arriva, c’est un Potter impatient qui se rendit aussi tranquillement que possible jusqu’au bureau du « boss suprême ». Ils échangèrent de longues minutes à propos de tout et de rien et finalement, ils prirent tout deux la direction du bureau de celle qui serait son mentor pour les prochains mois à venir. A peine eurent-ils ouverts la porte qu’un fracas fit sursauter le plus vieux des deux tandis que le plus jeune, lui, ne put retenir un sourire en voyant qu’il s’agissait de cognard miniatures. Il ne savait rien de la personne qui s’occuperait de lui – pas même son nom mais il savait déjà qu’elle allait lui plaire, si elle passait le temps ainsi quand elle s’ennuyait. Quoi qu’il en soit, Harry assista à l’échange entre les deux Auror d’une oreille distraite jusqu’à ce qu’il n’entende le nom de famille de la demoiselle. Black. Black. Comme Sirius. Comme son parrain décédé de nombreuses années auparavant. Si, pendant un instant, il parut déboussolé, il reprit bien vite contenance et s’approcha de son nouveau mentor à qui il tendit sa main. « Black, c’est ça ? » commença-t-il, un air de défi dans le regard, insistant bien su son nom de famille. « Potter, le biz… l’apprenti auror. » ajouta-t-il pour se présenter, légèrement moqueur en référence à l’appellation de la jeune femme quelques secondes auparavant.

« Bon, je vais vous laisser faire connaissance. Potter. Black. » envoya le chef, jetant un dernier regard à la femme qui signifiait je compte sur vous, ne me décevez pas. Harry hocha doucement la tête pour saluer son supérieur et une fois celui-ci dehors, il laissa son regard traîner sur la pièce puis revenir sur la fameuse Black. « Alors, Black, vous vous amusez souvent ainsi pour passer le temps durant vos heures de travail ? » demanda-t-il avec un trait d’humour dans la voix. Il ne savait pas s’il devait la vouvoyer ou la tutoyer, vu leur statut, alors il s’était contenté de l’appellation la plus polie. Ils verraient bien, après… Mais une chose semblait sûre : Harry était sûrement autant intriguée par l’Auror qu’elle l’était par lui et leurs échanges allaient s’avérer intéressants...
© 2981 12289 0



Happiness can be found even in the darkest of times, when one only remembers to turn on the light.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

posts : 187 in town since : 25/03/2018

plume à papotte :

Say something

cleoharryadrian

Me dis pas de la fermer ! Y a des femmes qui ont brulé leurs soutien-gorges, c’est pas pour que trente ans après y ait des petits machos comme toi qui nous traitent comme de la merde !


living in : Maida Vale (london)
occupation : auror
blood : pure


Aquila Black
Retention ☞ Just like good old days
 Mar 8 Mai - 23:25

i’m just a sucker for pain
aquila & harry
« Black, c’est ça ? »

Tu le fixes sans rien dire, dans l’expectative. Il réagissait à ton nom de famille ? Est-ce qu’il était en train d’essayer de faire une corrélation entre Sirius et toi ? Impossible. Il ne trouverait pas. Tout le monde ou presque ignorait ton existence ou ton lien avec l’illustre famille des Black. Et puis Black, c’est un nom très répandu sur cette petite île.

« C’est bien ça, oui. Potter, je présume ? On ne peut pas dire que ta réputation ne te précède pas, inutile de mentir. »

Et clairement, mentir, ce n’était pas ton truc. Ou alors seulement lorsque ça t’arrangeait. Mais autant qu’il l’apprenne tout de suite : tu n’étais pas du genre à prendre des pincettes ou à édulcorer la réalité. Bien au contraire. Tu n’aimais pas encourager la mollesse et ce que tu considérais comme une faiblesse de caractère.
Tu saluas ton supérieur de la tête alors qu’il s’éclipsait en te lançant un regard d’avertissement. Tu préféras l’ignorer royalement. Et quoi, il n’avait pas confiance en toi ? Il ne te pensait pas capable de former Potter.
Non, cela ne pouvait pas être vrai. Parce que c’était Potter on avait sans doute débattu très longtemps de la personne qui se changerait d’être son mentor. Alors qu’on t’ait choisi toi, malgré ta réputation de tête brûlée et les jalousies que ta personne pouvait provoquer au Ministère, alors que tu venais de Russie et que, dans le fond, tu n’étais pas beaucoup plus vieille que lui, ça en disait long. Ou alors ils avaient confiance en la capacité d’Adrian de s’assurer que vous ne vous fassiez pas tuer. On vous faisait confiance pour gérer la formation de Harry Potter et cela constituait un grand honneur. Tu étais flattée, il fallait bien l’admettre, et cela n’aidera sans doute pas ton estime de toi à redescendre mais cela ne voulait pas dire que tu serais tendre avec lui pour autant. Le but était de faire de lui un auror digne de ce nom.

« Alors, Black, vous vous amusez souvent ainsi pour passer le temps durant vos heures de travail ? »
« Ca me défoule, à défaut de pouvoir voler. Ca rend tout le monde complètement dingue, et c’est sans doute ça le plus marrant à bien y réfléchir. »

Tu te mis à lui tourner littéralement autour, l’observant d’un air songeur et curieux. Le destin était quand même bien fait… La cause de ta venue ici, bien plus que le besoin de quitter la Russie, c’était de redorer le nom de Black et plus particulièrement la réputation de Sirius, le grand oublié de la guerre. Puisqu’il était mort personne n’avait pris la peine de laver son nom de ce que tu savais être de fausses accusations. Tu aurais pensé que son filleul, Harry Potter, l’aurait fait lui. Mais même lui avait oublié… Mais toi tu n’oubliais pas. Et Harry Potter allait t’être utile à l’avenir, tu avais une idée très précise de la façon dont tu allais t’y prendre.

« J’ai entendu dire que tu ne t’en sortais bien dans ta formation jusqu’ici. En même temps, c’est ce que tout le monde attend de l’Elu, pas vrai ? Personnellement, je n’ai que deux considérations : ne me fais pas honte, ne nous met pas en danger. »

Avec un sourire, tu te glisses dans ta chaise derrière le bureau. Tu invites Harry à en faire autant de la main.


girls.
who run the world. who run this mother******
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

posts : 276 in town since : 23/04/2018

plume à papotte :
Just a young gun with a quick fuse, I was uptight, wanna let loose. I was dreaming of bigger things and wanna leave my own life behind. Not a yes sir, not a follower, fit the box, fit the mold have a seat in the foyer, take a number. I was lightning before the thunder. Thunder, feel the thunder. Lightning and the thunder

♛ 12/10 RP FERMES POUR L'INSTANT ♛

→ Cleo, Chapter 1 ϟ in progress.
→ Teddy, Chapter 1 ϟ in progress.
→ Aquila, Chapter 1 ϟ in progress.
→ Natsumi, Chapter 1 ϟ in progress.
→ Ron, Chapter1 ϟ in progress.
→ Timothy, Chapter 1 ϟ in progress.
→ TC n°1, Chapter 1 ϟ in progress.
→ Golden Trio, Chapter 1 ϟ in progress.
→ Alice, Chapter 1 ϟ in progress.
→ Pansy, Chapter 1 ϟ in progress.
→ Hermione, Chapter 1 ϟ in progress.
→ FB Ginny, Chapter 2 ϟ in progress.


OVER

→ Ginny, Chapter 1



living in : 12 Square Grimmaurd, Londres.
occupation : Apprenti Auror (dernière année).
blood : Sang-Mêlé


Harry Potter
Retention ☞ Just like good old days
 Dim 13 Mai - 13:59

I'm just a sucker for painAquila Black & Harry PotterWake him up the wizard, sleeping in your heart, just imagine what you wanna be. Don't you know that dreams come true they do (Westlife → Dreams come true)S’il avait pensé à Sirius en entendant le nom de famille de son nouveau mentor ? Oui, évidemment. S’il ne l’avait pas connu bien longtemps, il n’en restait pas moins que Sirius avait été très important et qu’il manquait au jeune Potter qui aimerait voir n’importe quel signe pouvant le relier à Sirius. Mais il fallait se rendre à l’évidence, Black n’avait sans doute rien à voir avec son défunt parrain, après tout, jamais ô grand jamais il n’avait entendu parler de cette fameuse Aquila avant aujourd’hui. « C’est bien ça, oui. Potter, je présume ? On ne peut pas dire que ta réputation ne te précède pas, inutile de mentir. » Un léger sourire ne peut s’empêcher de faire place sur les lèvres de Harry qui secoue légèrement la tête tandis qu’il se rend compte qu’elle ne se sera pas du genre à prendre des pincettes avec lui seulement parce qu’il est le survivant. Heureusement, il ne l’aurait pas supporté dans le cas contraire. « Crois moi, je me serais bien passée de cette réputation. » Harry, il décide de jouer la carte de l’honnêteté, du franc-jeu. Après tout, qui aurait aimé être choisit pour combattre le plus grand mage noir à part un fou ? Tandis que le survivant juge son nouveau mentor du regard, il descelle chez elle une certaine force qu’il n’arrivait pas à expliquer. Et puis, elle l’intrigue cette femme, il sait dors-et-déjà qu’elle ne le ménagera pas, qu’elle ne le plaindra pas, qu’elle le poussera à bout dans ses retranchements, il sait alors qu’il a sûrement hérité d’une des meilleures et cette idée lui plaît, il est persuadé qu’ils arriveront a faire de grandes choses, ensemble.

Il subsistait cependant des questions dans l’esprit de Harry et la plus importante : pourquoi avait-elle été choisir pour « s’occuper » de lui alors qu’elle ne devait pas avoir plus de quelques années de plus que lui, alors qu’il aurait pu avoir un Auror bien plus expérimenté pour le former – non pas qu’Aquila ne l’était pas, il n’en doutait pas une seconde mais tout de même. Était-elle la seule capable de l’aider, de le faire évoluer ? Secouant la tête, Harry éloigna ces pensées de son esprit et préféra se concentrer sur le bureau qui l’entourait. « Ca me défoule, à défaut de pouvoir voler. Ça rend tout le monde complètement dingue, et c’est sans doute ça le plus marrant à bien y réfléchir. » Un léger sourire naquit sur les lèvres du jeune homme, se demandant soudainement si elle l’inclurait dans ses « jeux » lorsqu’ils n’auraient rien à faire et qu’ils s’ennuieraient. Hochant la tête, elle choisit ce moment pour commencer à lui tourner autour tel un animal jaugeant sa proie. Cependant, le jeune Potter ne se laissa pas déstabiliser, il resta stoïque en attendant qu’elle finisse son « inspection »

« J’ai entendu dire que tu ne t’en sortais bien dans ta formation jusqu’ici. En même temps, c’est ce que tout le monde attend de l’Elu, pas vrai ? Personnellement, je n’ai que deux considérations : ne me fais pas honte, ne nous met pas en danger. » finit-elle quand même par dire avant de sourire et de se glisser derrière son bureau. Faisant de même, Harry ne tarda pas à s’installer sur une chaise tandis qu’un sourire résigné faisait une apparition éclair sur ses lèvres. « En effet, il ne serait pas bien vu que le grand Harry Potter échoue dans une formation telle que celle-ci. » commence-t-il en appuyant bien ses mots, faisant clairement comprendre à son vis-à-vis que tout n’est que consternation. Faut dire qu’il a une pression terrible sur les épaules, le jeune Potter. Parce qu’il a vaincu Voldemort, l’échec ne lui ait pas permis, le moindre de ses faux pas sera critiqué, jugé, médiatisé, tout ce qu’il déteste. Alors il se démène, il travaille si dur qu’il rentre parfois chez lui complètement lessivé, il travail si dur qu’il a l’impression de ne vivre qu’à travers sa formation. « Même si le danger semble être attiré par moi depuis toujours, je promet que je ferais attention. » finit-il par rajouter avec un léger sourire ponctué d’un hochement de tête, faisant comprendre qu’il avait bien saisit. Pour être honnête, il avait hâte de commencer…
© 2981 12289 0



Happiness can be found even in the darkest of times, when one only remembers to turn on the light.
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé
 

Revenir en haut Aller en bas
 
(aquilarry) i'm just a sucker for pain
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» sucker for pain (ombre)
» kim hojoo + take my hand to the flame, i'm just a sucker for pain
» Just a sucker for pain
» une recette bonne et pas chere...le pain de viande
» LOU PAN GROUMAND (pain gourmand)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aparecium  :: Lift the veil :: Londres :: Ministère de la Magie-
Sauter vers: