AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur Aparecium, les crumpets !
Venez jouer qui vous voulez. Sorciers, moldus, loup-garous... Venez comme vous êtes !
Les personnages de la saga sont jouables, rendez-vous ici
Seuls les sang-purs européens sont acceptés et seulement dans la limite des stocks disponibles (par ici)

Partagez | 
 

 (Aquileo) funny to meet you here

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

posts : 187 in town since : 25/03/2018

plume à papotte :

Say something

cleoharryadrian

Me dis pas de la fermer ! Y a des femmes qui ont brulé leurs soutien-gorges, c’est pas pour que trente ans après y ait des petits machos comme toi qui nous traitent comme de la merde !


living in : Maida Vale (london)
occupation : auror
blood : pure


Aquila Black
Retention ☞ Just like good old days
 Mar 24 Avr - 18:26

Funny to meet you here
aquila & cleo
Sale mission, sérieux. Tu en ressortais endolorie, avec une odeur de roussie, dégueulasse et quelques cheveux en moins. Enfin, merde quoi. Ils peuvent pas faire attention, les mages noires de nos jours ? Tu t’en étais sortie en un seul morceau – bon encore une fois à quelques touffes de cheveux près, hein – mais Gibbo ne pouvait pas en dire autant. Il avait été salement touché par un sortilège mal paré et tu avais fini par devoir tenir tête à deux sorciers un peu trop portés sur la baguette. Non pas que tu n’aies pas réussi à en triompher. Bon ok, tu n’étais pas tout à fait toute seule non plus. Mais tu étais la seule compétente étant donné que ton seul renfort était un bleu tout juste sorti des rangs de Poudlard. Vraiment mal dégourdi le gamin. Tu allais encore devoir te plaindre.

Le fait est que, quand même, vous étiez venus à bout de vos adversaires et que Gibbo n’avait pas passé l’arme à gauche sur le coup. Du coup, cela impliquait un transport d’urgence jusque Sainte-Mangouste. Les ambulanciers magiques avaient refusé catégoriquement de te transporter en même temps que celui que tu baptisais comme étant ton coéquipier. Tu avais pesté avec ton éternel mauvais caractère mais ils n’en avaient pas démordu : tu devrais te rendre sur place par tes propres moyens. La colère rendait toujours ton transplanage approximatif alors tu as décidé d’user de ton don d’animagus et d’aller jusque-là en volant. Cela te faisait toujours un bien fou de voler, ça te permettait de décompresser et de faire retomber la colère comme un flan. Tu te sentais particulière… libre là-haut. Comme lorsque tu volais sur ton balai mais… en même temps tellement différent.

Il ne te faut pas bien longtemps pour rallier Ste Mangouste par la voie des airs. Tu croyais alors que les ennuis étaient derrière toi. Que nenni ! La sorcière de l’accueil était un véritable épouvantail. Elle ne voulait tout bonnement pas te laisser voir Gibbo et ça te rendait vraiment vraiment furax. Mais pour qui elle se prenait, sérieusement ? Elle t’avait si bien poussée à bout – il fallait dire qu’il t’en fallait toujours très peu pour t’énerver – que tu étais là à t’époumoner de l’autre côté de son bureau.

« Mais qu’est-ce que vous ne comprenez pas à la fin ? Vous êtes bouchés ou quoi ? Je DOIS m’assurer que mon partenaire va bien ! Il s’appelle Gibbons ! G-I-B-B-O-N-S ! Il vient d’être admis, vous voulez que je vous jette un sort de loupe ou quoi ? Vous y voyez rien ? Enfin quoi, c’est dingue ! »


girls.
who run the world. who run this mother******
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

posts : 221 in town since : 25/03/2018

plume à papotte : RP en cours ( 3/5 )
~ Harry
~ Tim
~ Aquila

living in : London
occupation : Apprentie Médicomage
blood : pure


Cleo Fawley
Concordia ☞ world in union
 Mar 24 Avr - 20:27



Funny to meet you here







En tant qu’apprentie médicommage, le nombre d’interventions que Cleo pouvait faire était limité. De ce fait elle passait généralement ses matinées à assister un médicommage confirmé ou alors à confectionner des potions dans le laboratoire de l’hôpital. Son activité de l’après midi variait selon les besoins mais il n’était pas rare de trouver la jeune femme dans l’aile réservée aux fractures. Seulement ce jour là le nombre de fractures était étrangement bas et Cleo avait été envoyé au laboratoire de potions. Il n’y avait rien qui ne faisait plus plaisir à la jeune Fawley que d’être postée au dessus d’un chaudron. C’était d’ailleurs ce qui lui manquait le plus quand elle repensait à ses années à Poudlard, les cours de potion. Son amour pour cette matière l’avait poussé à vouloir devenir médicommage et même si elle ne pouvait pas confectionner autant de potions qu’elle le souhaitait Cleo sentait qu’elle était dans la bonne voie.

" Trois queues de rats et c'est terminé."

Avec satisfaction la sang-pure regarda sa potion prendre une teinte rougeâtre avant de se saisir d'un flacon et d'y verser la  mixture. Depuis son arrivée à Sainte Mangouste Cleo avait appris un certain nombre de potion utiles dans le domaine de la médecine dont la potion de régénération sanguine qui était rapidement devenu l'une de ses préférées de part la difficulté de préparation. Cleo s'enorgueillissait de se savoir capable de préparer une telle potion sans l'aide de personne, c'était un de ses plaisirs coupables dont elle ne parlait à personne même si son mentor avait rapidement remarqué son attrait pour l'art des potions et l'avait encouragé à augmenter les réserves de l'hôpital.
Un sourire paisible sur les lèvres, elle entreprit de faire la seconde chose qu'elle aimait le plus au monde : nettoyer son plan de travail. Cleo trouvait étrangement satisfaisant de voir la saleté disparaître tout comme elle aimait voir une blessure se refermer ou un bleu s'effacer. Elle mettait même un point d'honneur à faire son nettoyage à la manière moldu, sans baguette, sans magie. Beaucoup ne comprenait pas comment une sorcière pouvait volontairement se passer de magie pour une tâche aussi ennuyeuse que le ménage mais Cleo se contentait de leur répondre avec un sourire et de passer son chemin.
Lentement elle ôta son tablier qu'elle accrocha à la place de sa blouse blanche qu'elle enfila. Juste après elle raccrocha son badge sur la poche avant de son vêtement et après un dernier coup d'oeil à l'atelier, ferma la porte derrière elle pour se diriger vers la salle où tous les apprentis venaient se poser pour souffler un peu. Alors qu'elle empruntait un couloir elle entendit une voix semblant venir de l'accueil. Elle pivota immédiatement pour découvrir à qui appartenait cette voix. Quelle ne fut pas sa surprise de trouver sa cousine Aquila Black rouge de colère s'agitant comme une furie face à une réceptionniste implacable. Sans même écouter les plaintes de la jeune Black, Cleo savait qu'elle revenait de mission. Cachant son fou rire elle s'avança vers la réception.

" Je m'en charge Rose. C'est une patiente de psychiatrie je la cherche depuis une demi-heure !"  
Avec un sourire d'excuse elle regarda la réceptionniste

" Désolé qu'elle soit venue vous embêter !"

Sans perdre de temps elle attrapa sa cousine par l'épaule et la conduisit dans une salle de consultation.

" Avant de te laisser faire quoi que ce soit je vais regarder que tu n'as rien de casser et puis ensuite tu m'expliqueras pourquoi tu hurlais sur cette pauvre Rosemonde."



codage par LaxyDunbar



Bright side of the moon
I found a way not to think about it. Open up a bottle, pour it in a glass, I can make it disappear if I drink real fast.  le chant des sirènes.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

posts : 187 in town since : 25/03/2018

plume à papotte :

Say something

cleoharryadrian

Me dis pas de la fermer ! Y a des femmes qui ont brulé leurs soutien-gorges, c’est pas pour que trente ans après y ait des petits machos comme toi qui nous traitent comme de la merde !


living in : Maida Vale (london)
occupation : auror
blood : pure


Aquila Black
Retention ☞ Just like good old days
 Mer 25 Avr - 19:11

Funny to meet you here
aquila & cleo
" Je m'en charge Rose. C'est une patiente de psychiatrie je la cherche depuis une demi-heure !"
« Une patiente de quoi ?! »

Tu te retournes vivement avec des intentions de meurtres très prononcées. Néanmoins, tu reconnais ta cousine, c’est bien la seule chose qui t’empêche de lui plaquer ta baguette contre la gorge. Ça ne t’empêche pas d’être pour le moins remontée contre la jeune demoiselle à qui tu as très envie de dire le fond de ta pensée. Mais elle ne t’en laisse pas le temps, te coupant la parole pour s’adresser à nouveau à l’autre épouvantail avant de t’entrainer le long du couloir avant que tu aies pu élever le moindre mot de contestation.
Elle claque derrière vous la porte d’une salle d’auscultation alors que tu reprends tes vociférations à son égard dans un pêle-mêle de mots et de grognements parfaitement incompréhensibles mais qui traduisent parfaitement ton exaspération et ta colère mêlées à ta frustration. Comment pouvait-elle te traiter ainsi ?

" Avant de te laisser faire quoi que ce soit je vais regarder que tu n'as rien de casser et puis ensuite tu m'expliqueras pourquoi tu hurlais sur cette pauvre Rosemonde."
« Rosemonde… elle a vraiment un nom aussi abominable que son caractère. »

Tu gromelles mais tu finis par te calmer petit à petit. Au temps pour ta petite balade aérienne donc les bienfaits avaient bien vite été gommés par la fameuse Rosemonde.

« C’est moi qui suit à plaindre. Tu parles de coller une gorgone pareille à l’accueil d’un hôpital… Elle a autant sa place ici qu’un clown à des funérailles. Ca va, je n’ai rien, j’ai vu pire ! C’est Gibbo qu’on a amené ici. D’abord on m’empêche de partir avec lui maintenant on m’empêche de le voir. »

Tu soupires un bon coup avant de te laisser aller à un nouvel accès de colère. Ca ne servait clairement pas à grand-chose, même toi tu pouvais t’en rendre compte. Tu attends patiemment que ta cousine en ait fini avec son examen bien que tu sois certaine qu’il n’y avait pas grand-chose à soigner qu’une ou deux coupures superficielles. Vraiment pas de quoi casser trois pattes à un canard.


girls.
who run the world. who run this mother******
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

posts : 221 in town since : 25/03/2018

plume à papotte : RP en cours ( 3/5 )
~ Harry
~ Tim
~ Aquila

living in : London
occupation : Apprentie Médicomage
blood : pure


Cleo Fawley
Concordia ☞ world in union
 Jeu 26 Avr - 13:28



Funny to meet you here







Le regard furibond d'Aquila ne quittait pas Cleo pourtant la jeune femme en faisait parfaitement abstraction. La jeune femme connaissait bien sa cousine et savait qu'il était inutile de parlementer avec elle quand elle se trouvait dans cet état. Lentement elle appliqua une pommade sur les quelques bleus et bosses qui parsemaient les bras et les jambes de la jeune Black songeant que décidément cette dernière n'avait pas changé d'un poil depuis leur première rencontre. Car si Cleo avait toujours été calme et réfléchie sa cousine était tout le contraire. Toujours en mouvement, elle n'avait jamais hésité à se lancer dans des situations toujours plus éprouvantes les unes que les autres en emmenant sa cousine Fawley au passage. Car si Aquila avait grandit en Russie et Cleo en grande Bretagne, leurs familles étaient restées assez proche pour que les Fawley se rendent plusieurs fois dans la demeure russe des Black. Les deux jeunes filles s'étaient rapidement appréciées aussi quand Cleo avait apprit la venue de sa cousine à Londres, elle n'avait pas hésité une seule seconde avant de lui proposer son toit.

Un dernier coup d'oeil à sa cousine lui confirma qu'elle allait bien. Cleo songea un moment que leurs deux professions tout comme leurs caractères respectifs se complétaient bien. L'intrépide Aquila devenu Auror pouvait compter sur la calme Cleo engagée à soigner les blessures diverses et variées qu'elle pouvait se faire au cours de ses missions.
Quittant son masque sérieux, l'apprentie médicommage se mit à sourire en regardant sa patiente.

" Par la barbe de Merlin Aquila tu es dans un état pitoyable. Il y a plus de bleus sur ton corps que de lois dans le code de la magi et Merlin sait qu'il y en a beaucoup ! Et je peux affirmer que la majorité ne datent pas d'aujourd'hui. Pense à te soigner de temps à autres."

À l'hôpital, Cleo était en terrain connu. En trois ans elle avait réussi à mémoriser les moindres recoins du bâtiments et les nombreux services n'avaient plus aucuns secrets pour elle. Aussi sans aucune hésitation elle ouvrit un tiroir et en extirpa un pot qu'elle fourra dans les mains de sa cousine.

" À appliquer sur les bleus, bosses et autres contusions ordre du médecin."

Elle écouta la dernière complainte de sa cousine avant de poser ses mains sur ses hanches et de la toiser d'un oeil amusé.

" Je savais bien que te demander de te taire serait impossible mais bon passons. Rosemonde n'est pas si mauvaise et pour sa défense tu n'étais pas des plus agréables ... Regarde la vérité en face, quand tu te mets en colère tu deviens intenable. Maintenant en ce qui concerne ton coéquipier je peux t'aider à le voir si et seulement si tu promets de te calmer et de m'obéir au doigt et à l'oeil."



codage par LaxyDunbar



Bright side of the moon
I found a way not to think about it. Open up a bottle, pour it in a glass, I can make it disappear if I drink real fast.  le chant des sirènes.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

posts : 187 in town since : 25/03/2018

plume à papotte :

Say something

cleoharryadrian

Me dis pas de la fermer ! Y a des femmes qui ont brulé leurs soutien-gorges, c’est pas pour que trente ans après y ait des petits machos comme toi qui nous traitent comme de la merde !


living in : Maida Vale (london)
occupation : auror
blood : pure


Aquila Black
Retention ☞ Just like good old days
 Mar 1 Mai - 22:55

Funny to meet you here
aquila & cleo
C’était marrant mais cette situation t’était familière. Plus d’une fois, enfant, tu étais sortie de vos escapades toute égratignée et c’était déjà Cleo qui soignait tes petits bobos pour éviter les questions dérangeantes de vos parents respectifs. Ce qu’ils ignoraient ne pouvait pas leur faire de mal, pas vrai ? Et le monde à découvrir était tellement vaste ! Et puis, vous n’aviez jamais l’occasion d’être souvent ensemble étant donné qu’elle habitait au Royaume-Uni, cette tête maudite pour ta famille, et que toi tu vivais en Russie inhospitalière.
Il fallait dire que, malgré la distance, tu avais toujours un peu considéré Cleo comme la petite sœur que tu trainais partout. Car tu étais plus proche de ses frères en âge mais bizarrement c’était avec elle que tu étais le plus lié.

" Par la barbe de Merlin Aquila tu es dans un état pitoyable. Il y a plus de bleus sur ton corps que de lois dans le code de la magie et Merlin sait qu'il y en a beaucoup ! Et je peux affirmer que la majorité ne datent pas d'aujourd'hui. Pense à te soigner de temps à autres."
Tu hausses les épaules avant de répondre :
« C’est jamais que des égratignures, j’ai connu pire que ça. Puis, tu devrais voir les autres ! Que veux-tu, c’est un métier à risque Auror. Et je n’ai pas forcément le temps – ou l’envie – de trainer dans des hopitaux. Peut-être que je devrais songer à faire de Zafira mon assistante personnelle… »

Tu laissas cette idée flottée dans l’air. Assez séduisante, il fallait bien l’admettre : avoir une infirmière perso chaque fois que tu franchirais le seul de la maison. Tu ne pouvais pas décemment attendre ça d’Adrian qui ne serait pas en meilleur état que toi ou d’Aaren dont ce n’était vraiment pas le genre mais tu étais pratiquement sûre que si tu demandais à la jeune sorcière, elle se ferait un plaisir d’accepter. Tu récupères le pot que Cleo te tend en te jurant de le filer à ta coloc pour qu’elle se charge de ton cas.

« Je suis agréable, un vrai rayon de soleil, seulement avec les gens qui le méritent et elle ne le mérite pas, ça c’est clair et net. Elle a dû être croisée avec une harpie, c’est moi qui te le dit. Blablabla je promets, je le jure sur ta tête. Rassurée, on y va ? »

Tu t’étais levée et avait déjà rejoint la porte, lui adressant un sourire exagéré avec un soupçon de demande.

« Je promets d’être sage comme une image. Et je t’inviterai à dîner, ok ? »



girls.
who run the world. who run this mother******
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

posts : 221 in town since : 25/03/2018

plume à papotte : RP en cours ( 3/5 )
~ Harry
~ Tim
~ Aquila

living in : London
occupation : Apprentie Médicomage
blood : pure


Cleo Fawley
Concordia ☞ world in union
 Dim 6 Mai - 15:31



Funny to meet you here







« C’est jamais que des égratignures, j’ai connu pire que ça. Puis, tu devrais voir les autres ! Que veux-tu, c’est un métier à risque Auror. Et je n’ai pas forcément le temps – ou l’envie – de trainer dans des hopitaux. Peut-être que je devrais songer à faire de Zafira mon assistante personnelle… » Cleo rreleva la tête un moment, un air amusé sur le visage. Elle connaissait suffisamment sa cousine pour savoir que même avec un bras coupé en deux la jeune auror ne mettrait jamais un pied dans un hôpital. Par moments Cleo se demandait si sa cousine ressentait la douleur. Elle ne comptait plus le nombre de fois ou dans l'une de leurs aventures instiguée par Aquila cette dernière c'était blessé et ne s'en était pas rendu compte avant que Cleo ne le remarque.

« De simples égratignures ... Qu'est-ce qu'il ne faut pas entendre ! En attendant tu es la seule auror que je n'ai jamais vu venir se faire soigner ici. Surtout que tu as la meilleure cousine du monde qui travail à l'hôpital alors une petite visite de temps à autre... »

Cleo se leva et commença à ranger son poste de travail. Une chose qu'elle aimait particulièrement à l'hôpital était que chaque chose avait une place pré-définit. Les outils comme les personnes. Chaque chose allait dans un tiroir précis tandis que chaque personne avait une tâche pré-défini à accomplir, presque rien ne laissait de place à l'imprévu. Cleo aimait naviguer dans cet océan de sureté que représentait St Mangouste.
La complainte de sa cousine au sujet de la réceptionniste la fit sourire encore plus largement. Connaissant la jeune Black, Cleo savait que dans l'état dans lequel elle se trouvait elle n'aurait pu trouver une qualité à la plus gentil personne de la terre. Alors face à Rosemonde et son ton sec et son air sévère, il était impossible qu'elle ait pu attendrir la jeune Black. Cleo elle même avait mit du temps à trouver des points positifs à la réceptionniste mais elle y était arrivée.

« Laisse ma tête en dehors de ça mademoiselle le rayon de soleil. C'est juste que tu ne la connais pas et puis tu n'étais pas vraiment dans l'état pour une conversation polie n'est-ce pas ? Que sa te surprenne ou non, il lui arrive de nous amener des friandises et elle s'assure que tous les apprentis prennent bien leur pause déjeuner. »

Ne relevant pas la remarque de sa cousine sur le croisement de la réceptionniste avec une Harpie, Cleo alla rapidement se laver les mains avant de se lancer à la suite de sa cousine.

« Va pour le dîner. Maintenant fait toi discrète et suis moi »



codage par LaxyDunbar



Bright side of the moon
I found a way not to think about it. Open up a bottle, pour it in a glass, I can make it disappear if I drink real fast.  le chant des sirènes.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

posts : 187 in town since : 25/03/2018

plume à papotte :

Say something

cleoharryadrian

Me dis pas de la fermer ! Y a des femmes qui ont brulé leurs soutien-gorges, c’est pas pour que trente ans après y ait des petits machos comme toi qui nous traitent comme de la merde !


living in : Maida Vale (london)
occupation : auror
blood : pure


Aquila Black
Retention ☞ Just like good old days
 Sam 12 Mai - 21:46

Funny to meet you here
aquila & cleo
« De simples égratignures ... Qu'est-ce qu'il ne faut pas entendre ! En attendant tu es la seule auror que je n'ai jamais vu venir se faire soigner ici. Surtout que tu as la meilleure cousine du monde qui travail à l'hôpital alors une petite visite de temps à autre... »

Tu lèves les yeux au ciel. Ce qu’il ne fallait pas entendre dans la bouche de ta benjamine. Tu ne peux pas t’empêcher de sourire cependant. Elle a toujours eu un don pour jouer sur ta corde sensible. Oh, il t’arrivait bien de lui en vouloir ou d’être en colère contre elle, mais cela ne dirait jamais bien longtemps. Parce que contrairement à toi, elle savait s’excuser puis que dans le fond, tu n’étais pas bien rancunière en fait, il fallait bien l’avouer. Tu vivais tournée vers l’avenir et non pas vers le passé.
Tu la regardes ranger ses affaires alors que tu rajustes ta robe de sorcier et que tu mets de l’ordre dans le reste de ta tenue et dans tes cheveux. Lorsque tu es satisfaite, tu te tournes à nouveau vers ta cousine.

« Tu sais que je m’en tamponne copieusement de cette femme, pas vrai ? Et que je ne changerai absolument pas d’avis ? »

Tu lui adresses un sourire, pas désolée pour un sou alors que tu attends – à grand peine – que vous vous mettiez en route pour la chambre d’Adrian. Tu la précèdes dans le couloir mais tu attends qu’elle ouvre la voie car tu n’as aucune idée d’où se trouver Adrian. Tu trépignes d’impatience et te voilà obligée de serrer les points et de te concentrer pour ne pas te ruer dans une direction ou une autre. Oui c’était ton côté mère poule qui réagissait. Tu es même incapable de desserrer les dents, de peur de débiter un flot interminable de paroles. Tu fais un effort quand même, ça ne te ressemble pas d’être tendue à ce point-là.

« Je n’ai pas beaucoup quand Adrian est blessé, aussi bénin cela puisse être. Ca me donne l’impression d’avoir mal fait mon job, tu vois ? »

Tu lui adresses un sourire d’excuse accompagné d’un petit haussement d’épaule. Tu te fichais pas mal de ce qu’il pouvait t’arriver à toi en mission mais tu ne voulais pas que quoique ce soit arrive à Adrian, pas quand tu étais avec lui. Tu te sentais toujours responsable. Pour toi, il était ton partenaire et tu étais responsable de savoir si oui ou non il allait rentrer à la maison, maison que vous partagiez d’ailleurs.

« Mon job c’est aussi de faire en sorte qu’à la fin de la journée, il reparte entier. Et si ce n’est pas le cas, je suis responsable. »


girls.
who run the world. who run this mother******
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé
 

Revenir en haut Aller en bas
 
(Aquileo) funny to meet you here
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ahem.. Please to meet you ?.
» Meet Up - 27 février BD Cosmos à Laval
» "Never be the same, if we ever meet again."
» #1 Big Boy vs Funny Man
» 07. Hi, I'm Glenn ! Nice to meet you !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aparecium  :: Lift the veil :: Londres :: Hôpital Ste Mangouste-
Sauter vers: