AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur Aparecium, les crumpets !
Venez jouer qui vous voulez. Sorciers, moldus, loup-garous... Venez comme vous êtes !
Les personnages de la saga sont jouables, rendez-vous ici
Seuls les sang-purs européens sont acceptés et seulement dans la limite des stocks disponibles (par ici)

Partagez | 
 

 Dreams & Cie [Ginny+Sweeney]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

posts : 84 in town since : 04/05/2018

plume à papotte : what did you expect ?
dreams & cie

living in : 84B, St Martin Lane, London, UK
occupation : serveur, aventurier à mes heures perdues
blood : cracmol.


A. Sweeney Moran
Concordia ☞ world in union
 Dim 6 Mai - 19:18

Dreams & Cie
Ginny Weasley & Sweeney Moran

J’affectionne mon job pour deux raisons : un, l’argent. Oui, ça peut paraître carrément bête, mais j’ai de grands rêves et peu de moyens. Je pars carrément de -50, en faite. Cracmol. Seul. Pauvre. Sans talents particulièrement intéressants. Tout juste en-dessous des moldus pour certains, un peu au-dessus pour d’autres… En tout cas, j’ai une situation qui n’a rien d’intéressante.
Alors, voilà, l’argent. Et puis aussi, tout de même, un deuxième facteur qui n’a jamais changé : le bonheur de se lever tôt.
Je ne rigole pas ! Au plus loin que je me souvienne, j’ai toujours apprécié pouvoir observer le soleil se lever, distinguer les différents êtres vivants; ceux qui vont se coucher et ceux qui s’éveillent.
Quand j’étais encore à la campagne je me demandais comment la Ville s’étirait le matin.
Maintenant, je suis au premier rang pour ce charmant spectacle : accoudé à la fenêtre, je ne perd pas une miette de ce théâtre routinier.
D’abord, les lampadaires s’éteignent pour laisser place aux quelques doux rayons du soleil, puis les badauds commencent à déambuler – assez vite pour la plupart, ce sont des travailleurs, des londoniens – pendant que les commerces ouvrent. C’est mon signal à moi, pour que j’entre dans la danse.
Ce matin pourtant, je n’ai pas été convié. Oh, je le sais très bien, c’est la même chose chaque semaine mais… je ne m’y fais pas.
Du coup j’en profite pour m’incruster quoi qu’il en soit dans le mouvement régulier de ce qui est maintenant la foule.

Il est neuf heures. Je me laisse aller à des rêveries qui n’ont rien d’approprié.
Si quelqu’un lisait dans mes pensées, il serait tout à fait probable que cette personne m’affirme que je suis irréaliste, que je n’ai pas les pieds sur Terre. Enfin quoi ! Un cracmol, joueur de Quidditch ?
Alors même que je suis seul, j’hausse les épaules, un petit sourire sur les lèvres. Personne ne peut m’entendre et de toute façon, je m’en fiche.

Le magasin de Quidditch ouvre tout juste. Je le sais très bien, je suis même là très exactement pour une raison : admirer les balais et équipements en toute sorte qui font briller mes yeux.

J’ai les mains dans les poches, je suis statique au milieu du Chemin de Traverse à présent bondé et je contemple le modèle le plus récent, comparant en même temps dans ma tête les derniers sortis et les avantages qu’on lui prête.
Au bout du bout, comme d’habitude, je finis par me glisser par la porte (alors que quelques clients ont eu le temps d’arriver) et me balader dans les rayons. J’ai la vilaine habitude d’être affreusement curieux… alors me voilà sûrement parti pour inspecter chaque nouveauté avec enthousiasme.


allistair
“If writers wrote as carelessly as some people talk, then adhasdh asdglaseuyt[bn[ pasdlgkhasdfasdf.”
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

posts : 190 in town since : 29/04/2018

plume à papotte : (RP → c l o s e)

HarryTimothyNewtonSweeneysujet communHermione

living in : Loutry Ste Chaspoule
occupation : Poursuiveuse chez les Harpies de Holyhead
blood : Sang-Pur


Ginevra Weasley
Concordia ☞ world in union
 Dim 6 Mai - 21:29

Dreams & CieGinny & Sweeney

Parfois, il t’arrive d’aller te promener sur le Chemin de Traverse, juste pour le plaisir de t’y trouver. Cela te rappelle des souvenirs, plutôt joyeux pour la plupart. Aujourd’hui, tu t’y trouves car tu dois faire du repérage pour l’équipe. Du repérage… Tu as la sensation d’être la bizue de l’équipe. Ce qui, en soi, ne te paraît pas si surréaliste. Tu es toute nouvelle chez les Harpies de Holyhead, tu as encore toutes tes preuves à faire, même si ton début de carrière est prometteur. Tu as sans nul doute le niveau pour jouer aux côtés des joueuses de cette équipe exclusivement féminine, même s’il te reste encore beaucoup à apprendre pour égaler totalement tes collègues. En tout cas, après avoir déjà joué plusieurs match cette saison, tu as prouvé que tu savais parfaitement te défendre sur un terrain de Quidditch, n’ayant rien à envier aux Catapultes de Caerphilly sur le plan physique. Tes années en tant que poursuiveuse dans l’équipe de Quidditch de Gryffondor, à Poudlard, t’ont appris à user autant de ton physique que des caractéristiques de ton balai. Soit dit en passant, les balais sur lesquels tu as volé n’ont jamais été très performants ; tu as donc dû très vite apprendre à te servir surtout de ton physique.

Quoi qu’il en soit, aujourd’hui, tu te trouves là, à serpenter entre les passants. Ta Capitaine t’a donné deux missions bien précises : te renseigner sur les caractéristiques du dernier Friselune, et le cas échéant, passer une commande directement au fabriquant pour remplacer les balais actuellement utilisés par l’équipe. Tu dois également commander de nouveaux kits d’entretien pour balais. Rien de très exaltant, en soi. D’autant que le magasin de Quidditch est un lieu que tu évites au maximum. Il ne te rappelle que trop bien certaines sorties que tu pouvais faire avec Fred, ou les longues conversations autour du Quidditch que tu partageais avec Harry… Peu importe. Tu essaies de te recentrer sur ton objectif, alors que tu entres enfin dans la boutique. L’odeur de bois ciré t’arrache un léger sourire, tout comme les modèles d’expositions des derniers balais du marché. Tu saurais dire, les yeux fermés, quel balai est parfait pour quel type de vol. Aussi, tu avais noté dans un coin de ta tête de te renseigner également sur les derniers Brossdur et les derniers Flèche d’Argent. Si toute une équipe possédait la même marque de balai, il ne servait à rien d’avoir plusieurs postes, puisque les caractéristiques de jeu différaient… Ainsi, un batteur n’a pas besoin d’être rapide, mais stable, tandis qu’un attrapeur n’a pas besoin d’un balai résistant, mais d’un balai rapide et contrôlable en toute circonstance…

Te voilà totalement plongée dans tes réflexions, quand une silhouette que tu reconnais sans mal t’en sort. Tu ne peux pas t’empêcher de sourire, à nouveau. Tu ne connais que le prénom, Sweeney,  de ce jeune homme ; serveur dans le café où tu passes plusieurs longues heures par semaine. Il a pris cette habitude d’ajouter à ta commande des petits balais en chocolat, et ce petit détail a naturellement fait toute la différente : tu n’acceptes maintenant que lui pour prendre en charge tes commandes. Le voir ici est peut-être l’occasion d’en découvrir un peu plus sur lui. Ainsi, tu te rapproches de lui, lui offrant un large sourire alors que tu pointes le modèle devant lequel il se trouve. « Il a une très mauvaise tenue dès lors qu’il y a une accélération brusque. C’est un bon balai pour les débutants, mais dès qu’on commence à maîtriser un peu le vol, il devient très vite obsolète. » Tu pointes un autre modèle. « Celui-ci a une meilleure tenue. Il convient aussi aux débutants, parce qu’il accélère par palier, mais un joueur plus expérimenté peut tout aussi facilement le manier. Je le conseillerais plutôt lui, si on s’intéresse au vol, sans y être tout à fait familier. » Enfin, tu lui tends la main. « Ginny Weasley. On se voit toutes les semaines, mais nous n’avons jamais vraiment eu l’occasion de faire connaissance. Vous vous appelez Sweeney, c’est ça ? »



When my skin grows old, I'll be thinking about you
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

posts : 84 in town since : 04/05/2018

plume à papotte : what did you expect ?
dreams & cie

living in : 84B, St Martin Lane, London, UK
occupation : serveur, aventurier à mes heures perdues
blood : cracmol.


A. Sweeney Moran
Concordia ☞ world in union
 Mar 8 Mai - 14:31

Dreams & Cie
Ginny Weasley & Sweeney Moran

Ce balais, je le connais bien. Il est élégant, brillant, le manche est fait de bois roussi, les poils sont longs et fins. Presque délicats, si j’ose dire. Je suis loin d’être un expert ni rien, je rapporte juste ce que quelques années de furetage à droite à gauche m’ont permis d’acquérir. Alors, comparer ces bêtes de course, ça n’est carrément pas mon job.
À vrai dire je me base principalement sur les dire de la vendeuse… qui veut vendre. Évidemment. Je me doute bien que ça n’est pas très malin mais sincèrement je ne suis pas du genre à lire la Gazette (étrange impression qu’elle ne s’adresse pas tellement à moi) et j’économise pour des études, pas du tout pour une immense bibliothèque en bois d’acajou, qui sentirait bon la lavande avec des étagères sur les cotés et des compartiments sec-… Des études, oui.
En soit, le résultat est le même : je m’évite donc tout achat qui n’entre pas dans le nécessaire de survie d’un être humain. Nourriture, hygiène, vêtements, produits de ménage et… il me semble que c’est tout.

On ne croirait pas mais la privation matérielle est quelque chose à laquelle on s’habitue particulièrement vite. Par contre, c’est vrai qu’envisager d’adopter un animal m’a longtemps trotté dans la tête ; j’avoue d’ailleurs que c’est encore le cas. Pas plus tard qu’avant-hier, j’ai croisé une bébête qui ressemblait à un chat que j’avais lorsque je vivais en Irlande et j’ai fortement hésité à l’emmener avec moi… mais trop de questions restent sans réponse pour le moment. Et si je devais déménager d’ici peu ? Et si il ne m’appréciait pas ? Et si je ne pouvais plus le nourrir ?

De toute façon, je ne suis même pas certain que je puisse utiliser ces engins là. Est-ce qu’on a déjà vu un moldu sur un balais de course ? Si oui, alors j’ai peut-être une chance. Et si non, ça ne change rien parce que je ne compte pas en acheter un. Chose que la voix qui vient de s’élever à coté de moi ne sait apparemment p… Je me retourne, pour faire face à la rouquine que je vois très régulièrement à la Patacitrouille. Enfin, disons que je la vois souvent parce que je suis le seul à la servir !

« Il a une très mauvaise tenue dès lors qu’il y a une accélération brusque. C’est un bon balai pour les débutants, mais dès qu’on commence à maîtriser un peu le vol, il devient très vite obsolète. Celui-ci a une meilleure tenue. Il convient aussi aux débutants, parce qu’il accélère par palier, mais un joueur plus expérimenté peut tout aussi facilement le manier. Je le conseillerais plutôt lui, si on s’intéresse au vol, sans y être tout à fait familier.» ajoute-t-elle, en pointant un autre modèle qui me plaît moins mais qui, si j’écoute bien, lui paraît meilleur.

Je la reconnais, pour cause !, c’est Weasley, la nouvelle poursuiveuse des Harpies de Holyhead. Comment je la connais ? J’écoute les clients du café.
D’ailleurs, la Patacitrouille vient de recevoir un nouveau lot de chocolats en forme de balais mais beaucoup plus gros. Est-ce que c’est quelque chose que je dois évoquer… ?
Nous sommes loin d’être amis mais je sais qu’elle apprécie le petit supplément que je rajoute avec sa commande à chaque fois. Je ne sais pas si c’est moi qui délire, pourtant je pense vraiment que le chocolat a un effet positif sur le moral, alors si je peux rendre les gens un peu plus heureux de temps en temps… Je n’ai pas de raison d’hésiter !

 « Ginny Weasley. On se voit toutes les semaines, mais nous n’avons jamais vraiment eu l’occasion de faire connaissance. Vous vous appelez Sweeney, c’est ça ? », la joueuse de Quidditch me tends la main, que je prend doucement pour lui serrer poliment, un sourire en coin aux lèvres. « En effet, Sweeney Moran, pour vous servir ! », puis je rajoute en lâchant sa main, mais désignant du pouce les deux balais au centre de la discussion : « J’essayais de les comparer, mais il faut croire que je m’y prenais mal. », je lâche un petit rire, conscient que face à une pro de balais je dois paraître bien ignorant. « En tout cas, merci pour les conseils. Je ne compte pas en acheter un immédiatement – c’est un sacré investissement tout de même – mais si jamais je change d’avis je serais un mieux informé. »




allistair
“If writers wrote as carelessly as some people talk, then adhasdh asdglaseuyt[bn[ pasdlgkhasdfasdf.”
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

posts : 190 in town since : 29/04/2018

plume à papotte : (RP → c l o s e)

HarryTimothyNewtonSweeneysujet communHermione

living in : Loutry Ste Chaspoule
occupation : Poursuiveuse chez les Harpies de Holyhead
blood : Sang-Pur


Ginevra Weasley
Concordia ☞ world in union
 Dim 13 Mai - 12:18

Dreams & CieGinny & Sweeney

Les balais, c’est ton domaine. Presque autant que le Quidditch, à vrai dire. Tu as très vite compris que pour devenir un bon joueur, il fallait maîtriser sa monture ; les balais, en l’occurrence, et leurs propriétés. Les gens ignorent souvent que tous les balais n’ont pas les mêmes propriétés. Ils se jettent sur les nouveaux modèles, plus esthétiques, en oubliant que si certains anciens sont toujours sur le marché, ce n’est pas pour rien. Les nouveaux modèles ont, d’ailleurs, cette particularité d’être exagérément coûteux. Un balai n’est déjà pas donné, mais avec tout le marketing qui commence à se faire autour des nouveaux modèles, cela devient de plus en plus un luxe que certains sorciers ne peuvent définitivement pas se payer, à moins d’hypothéquer leur maison. « En effet, Sweeney Moran, pour vous servir ! » « Je n’en demande pas tant. » lâches-tu, dans un petit éclat de rire, avant de reporter avec lui ton regard sur les balais. « J’essayais de les comparer, mais il faut croire que je m’y prenais mal. En tout cas, merci pour les conseils. Je ne compte pas en acheter un immédiatement – c’est un sacré investissement tout de même – mais si jamais je change d’avis je serais un mieux informé. » Tu acquiesces, sans perdre ton sourire, avant de prendre les deux fiches techniques qui se trouvent près des balais. « C’est très simple, en réalité, de comparer. » affirmes-tu, en l’entraînant sur des chaises qui se trouvent un peu plus loin.

« Là, c’est la fiche du premier balai, celui que vous regardiez. Vous voyez, il est déjà noté, à partir des caractéristiques connues. Il faut toujours enlever au moins deux points à cette notation, parce qu’il s’agit d’un gonflement de la part du fabricant ; son but, ça reste de vendre. Donc, celui-ci est noté 6/10, donc sa valeur réelle est de 4. C’est très, très bas pour un balai de courses. En fait, plus bas, il ne pourrait même plus entrer dans cette catégorie. Il ne serait même pas utilisable pour les équipes de Poudlard. Par rapport au prix, c’est un énorme piège. A la limite, il fait un bon balai domestique, parce qu'il est confortable, donc assez adapté aux longues distances. » Tu jettes un petit regard à Sweeney, pour être certaine que tu n’es pas en train de l’ennuyer. « Le deuxième est moins beau, mais il est déjà noté 8/10. Donc, on en arrive à une valeur réelle de 6. Ce n’est pas un balai vers lequel un professionnel se dirigera, mais c’est déjà moins une arnaque. Le rapport qualité/prix est même plutôt bon. Un balai correct est noté au minimum 8/10. Un bon balai est noté 9,5/10. Un très bon balai portera comme mention « 8/10 hors notation du fabriquant » et un excellent balai varie entre 9 et 10/10, hors notation du fabriquant. C’est un moyen simple de savoir ce qu’on achète. Mais ça, c'est surtout vrai pour les balais de course. Ensuite, tout dépend de l'usage qu'on veut en faire. » Une fois cette base établie, tu retournes poser les petites fiches. Tu n’as pas eu le courage de te lancer dans l’explication de toutes les caractéristiques notée sur la fiche technique – que tu regardes toujours, pour ta part – mais Sweeney a déjà une base de réflexion plus éclairée, au moins. Tu n’aimes pas savoir que des sorciers se font arnaquer comme cela arrive régulièrement sur le marché du balai. Et, même s’il ne compte pas investir tout de suite, au moins pourra-t-il le faire plus tard en étant renseigné.

« Vous voudriez m’aider ? Je dois choisir les prochains modèles des Harpies, et deux avis valent mieux qu’un seul. » D’autant que tu n’as pas envie d’être seule dans cette boutique. Tu n’as jamais été seule dans cette boutique… « Vous étiez dans quelle maison, à Poudlard, au fait ? » lances-tu, en simple conversation. Connaître la maison d’une personne, c’est commencer à se rendre compte de sa personnalité, après tout. Et puis, c’est aussi un moyen de s’intéresser à l’autre, tout simplement… Et puisque tu as l’air bien décidée à embarquer Sweeney dans ta virée shopping, autant commencer à s’intéresser à lui, plus qu’aux balais.



When my skin grows old, I'll be thinking about you
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

posts : 84 in town since : 04/05/2018

plume à papotte : what did you expect ?
dreams & cie

living in : 84B, St Martin Lane, London, UK
occupation : serveur, aventurier à mes heures perdues
blood : cracmol.


A. Sweeney Moran
Concordia ☞ world in union
 Sam 19 Mai - 22:22

Dreams & Cie
Ginny Weasley & Sweeney Moran

« Là, c’est la fiche du premier balai, celui que vous regardiez. Vous voyez, il est déjà noté, à partir des caractéristiques connues. Il faut toujours enlever au moins deux points à cette notation, parce qu’il s’agit d’un gonflement de la part du fabricant ; son but, ça reste de vendre. Donc, celui-ci est noté 6/10, donc sa valeur réelle est de 4. C’est très, très bas pour un balai de courses. En fait, plus bas, il ne pourrait même plus entrer dans cette catégorie. Il ne serait même pas utilisable pour les équipes de Poudlard. Par rapport au prix, c’est un énorme piège. A la limite, il fait un bon balai domestique, parce qu'il est confortable, donc assez adapté aux longues distances.
Le deuxième est moins beau, mais il est déjà noté 8/10. Donc, on en arrive à une valeur réelle de 6. Ce n’est pas un balai vers lequel un professionnel se dirigera, mais c’est déjà moins une arnaque. Le rapport qualité/prix est même plutôt bon. Un balai correct est noté au minimum 8/10. Un bon balai est noté 9,5/10. Un très bon balai portera comme mention « 8/10 hors notation du fabriquant » et un excellent balai varie entre 9 et 10/10, hors notation du fabriquant. C’est un moyen simple de savoir ce qu’on achète. Mais ça, c'est surtout vrai pour les balais de course. Ensuite, tout dépend de l'usage qu'on veut en faire.
 »
énonce la rouquine sous mes yeux émerveillés et mes sourcils froncés par la concentration. Ça n’a pas l’air bien compliqué comme principe, mais je préfère m’assurer de bien comprendre ce qu’elle m’explique aussi bien. Parfois, je répond pour qu’elle n’ai pas l’impression de parler dans le vide, du style « Mh-mh », « Je vois »...

J’ai beau travailler dans le monde du commerce depuis neuf ans maintenant, mon cruel manque d’études se fait ressentir. Je ne sais rien des techniques de pub, des appâts complexes ou des petites tricheries qui peuvent berner un client. À mes yeux, je suis bêtement serveur et ne doit alors que m’assurer du confort des clients ; peut-être bien que je suis stupide.
Par contre, je suis sûr et certain d’être naïf. Ça n’est pas la première fois qu’une révélation du monde réel me met sur le cul, simplement parce que je n’ai pas le recul nécessaire pour voir qu’on peut essayer de vous arnaquer. Je suis juste… un bisounours. Un être innocent. Bref, une proie facile.

Puisque je ne sais rien, alors j’ai tout à apprendre et rien ne pourrait me rendre plus heureux ! Un léger sourire naît sur mes lèvres, émerveillé par les nouveautés que ce domaine que j’apprécie tant me présente.
À sa suite, je compare d’autres modèles à partir des fiches de ceux-ci ce qui me place dans la parfaite lignée de sa proposition suivante : « Vous voudriez m’aider ? Je dois choisir les prochains modèles des Harpies, et deux avis valent mieux qu’un seul. ».

Je suis gêné, mais on ne fait pas d’homme plus heureux que moi. Alors, presque immédiatement, j’acquiesce : « Oh ! Bah oui, carrément ! Volontiers, même. » et je lui souris, en me précipitant vers l’étalage de balais, fichettes de comparaison en main. « Alors ! Si j’ai bien tout compris… cet ancien Friselune qui est noté 8/10 en tant que balais de course n’en vaut que 6/10 et… » je parcoure la fiche rapidement et continue sur ma lancée « … de toute façon, de ce que je vois, il n’a pas un super freinage, contrairement au dernier Brossdur, je crois. Ou c’était le Nimbus 3000 ? ». J’allais m’empresser de continuer sur ma lancée, mais voilà, une question quelque peu gênante vient éponger mon enthousiasme. « Vous étiez dans quelle maison, à Poudlard, au fait ? » me demande Ginny Weasley.

Alors. Bon. Cracmol signifie que je ne suis jamais allé à Poudlard. Comment aurait-elle pu savoir… ? Je m’arrête pour répondre, un sourire figé sur les lèvres.
« Hum… Je n’étais pas inscrit là-bas. Ni nulle part ailleurs. » et comme je n’ai pas envie de tuer la conversation, je n’explique pas vraiment la situation et j’engage la suite, assez enjoué: « Et toi ? Je veux dire, je connais un peu l’histoire de l’école. C’est très intéressant ! J’aurais aimé être à Poufsouffle. Ou Serdaigle, je ne sais pas. J’aime beaucoup les livres, et apprendre des choses, mais je suppose que j’aurais été plus à l’aise chez les blaireaux. » j’explique, tout en faisant mine de continuer de m’intéresser aux balais.
Je suis un peu plus perturbé que prévu… autant je n’aime pas mentir, autant j’espère qu’elle ne posera pas la question du « pourquoi ». Pourtant c’est presque impossible et je le sais, mais cela m’arrangerait dans la mesure où il y a 80 % de chance qu’elle réagisse mal.


allistair
“If writers wrote as carelessly as some people talk, then adhasdh asdglaseuyt[bn[ pasdlgkhasdfasdf.”
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

posts : 190 in town since : 29/04/2018

plume à papotte : (RP → c l o s e)

HarryTimothyNewtonSweeneysujet communHermione

living in : Loutry Ste Chaspoule
occupation : Poursuiveuse chez les Harpies de Holyhead
blood : Sang-Pur


Ginevra Weasley
Concordia ☞ world in union
 Mar 22 Mai - 23:42

Dreams & CieGinny & Sweeney

Tu souris, plus sincèrement que jamais, quand il acquiesce à ta proposition. Il te semble être quelqu’un de vraiment sympathique et même si les apparences peuvent être trompeuses, tu es persuadée que Sweeney est une bonne personne. Le genre de personne que l’on a envie de découvrir, avec qui on a envie de passer du temps. En tout cas, il a bien retenu tes explications et c’est avec un sourire amusé que tu le vois se saisir des fiches techniques, pour les comparer. « Alors ! Si j’ai bien tout compris… cet ancien Friselune qui est noté 8/10 en tant que balais de course n’en vaut que 6/10 et… » ton sourire ne fait que s’élargir, et tu te contentes d’un hochement de tête pour valider le début de son raisonnement. Tu connais parfaitement ce balai : ce Friselune a été l’un de tes premiers, et il a souvent fait des siennes. Le freinage était catastrophique, et tu as failli passer par-dessus ton balai un nombre incalculable de fois en forçant un arrêt brutal. « … de toute façon, de ce que je vois, il n’a pas un super freinage, contrairement au dernier Brossdur, je crois. Ou c’était le Nimbus 3000 ? » Tu secoues la tête, légèrement. « Le dernier Brossdur a un freinage sec. Le Nimbus 3000 a un freinage fluide. Les deux se valent, ça dépend du style de vol qu’on préfère. »  

Te voilà déjà en train de détourner la conversation. Les balais ne sont qu’un prétexte pour passer du temps avec ce serveur qui prend toujours la peine de t’ajouter un petit balai en chocolat dans tes commandes. Tu poses une question plus personnelle, sans la moindre arrière-pensée. « Hum… Je n’étais pas inscrit là-bas. Ni nulle part ailleurs. » Tu te mordilles brièvement la lèvre, une désagréable sensation d’avoir fait une boulette te collant à la peau. Tu cherches quelque chose à dire, quelque chose pour te rattraper, mais rien ne sort et tu es véritablement soulagée lorsque Sweeney reprend la parole. « Et toi ? Je veux dire, je connais un peu l’histoire de l’école. C’est très intéressant ! J’aurais aimé être à Poufsouffle. Ou Serdaigle, je ne sais pas. J’aime beaucoup les livres, et apprendre des choses, mais je suppose que j’aurais été plus à l’aise chez les blaireaux. » « Comme mon fiancé. » lâches-tu, sans trop y réfléchir. « Les Poufsouffles sont vraiment de belles personnes. Mais… trop effacés. C’est dommage, ils ont énormément à apporter aux autres. » Tu lui souris, un peu gênée. « J’étais à Gryffondor. » Tu perçois le trouble de Sweeney, tandis que tu essaies toi-même de te dépêtrer de ta propre gêne.

Tu n’es pas assez stupide pour ne pas te douter de la raison pour laquelle Sweeney n’a jamais mis les pieds à Poudlard. Et tu n’as pas envie de mettre davantage les pieds dans le plat... Tu n’as absolument rien contre les Cracmols, tu ne les considères pas comme étant inférieurs, mais tu sais qu’il y a de grandes chances pour que Sweeney ait souffert de ce statut. Alors, tu ne veux pas remuer un potentiel couteau dans une plaie potentielle. « Tiens, parmi tous ces balais, lesquels te paraîtraient les plus adaptés pour des Poursuiveurs ? Sachant qu’il faut un balai facilement manipulable, sensible, qui ne fasse qu’un avec le joueur. » Te voilà revenue sur le sujet des balais. Mais tu ne regardes plus vraiment Sweeney en face. Ce n’est pas contre lui, bien au contraire. C’est plus contre toi. Tu sais que, sans le vouloir, tu as mis en évidence une différence fondamentale entre lui et toi. Et tu te sens mal d’avoir fait ainsi intrusion dans la vie privée du jeune homme. D’une question innocente est née une situation embarrassante, et tu te sens coupable de ce fait. Un léger rire, gêné, fini par t’échapper. Tu as du mal à faire comme si de rien était. « Je suis désolée, je me sens stupide. Je n’avais pas pensé à la possibilité de rencontrer un Cracmol dans une boutique de Quidditch, alors je t’ai tout de suite catalogué sorcier. C’était stupide. Excuse ma curiosité, je n’aurais pas dû te poser cette question. » Tu finis par le regarder à nouveau. « Toujours d’accord pour aider une gaffeuse professionnelle ? »



When my skin grows old, I'll be thinking about you
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

posts : 84 in town since : 04/05/2018

plume à papotte : what did you expect ?
dreams & cie

living in : 84B, St Martin Lane, London, UK
occupation : serveur, aventurier à mes heures perdues
blood : cracmol.


A. Sweeney Moran
Concordia ☞ world in union
 Ven 25 Mai - 22:54

Dreams & Cie
Ginny Weasley & Sweeney Moran

« Comme mon fiancé. » me répond-elle et je sens, dans les mots qui suivent, un certain malaise. C’est peut-être dans ma tête, mais ce que la rouquine ajoute ne laisse aucun doute : « Les Poufsouffles sont vraiment de belles personnes. Mais… trop effacés. C’est dommage, ils ont énormément à apporter aux autres. J’étais à Gryffondor. » me sourit-elle, alors que son comportement change progressivement, par ma faute.
Bam ! Effet boule de neige et je me dois de corriger ça au plus vite. Détourner la conversation ? Elle le fait déjà, m’offrant un échappatoire direct. Pas que je sois réellement dérangé par la conversation, j’ai juste terriblement peur d’envenimer la situation par des mots mal employés ; il n’y aurait rien de pire.  
 « Tiens, parmi tous ces balais, lesquels te paraîtraient les plus adaptés pour des Poursuiveurs ? Sachant qu’il faut un balai facilement manipulable, sensible, qui ne fasse qu’un avec le joueur. » me demande-t-elle donc. Je m’empresse de rebondir, toujours avec cette habitude de remplir mes mains pour cacher ma nervosité. Pour se faire, j’attrape donc à la hâte quelques fiches, comme des cartes de jeu, et les compare d’un coup d’œil vif, mais probablement moins précis que le sien.
« Hum… Le Brossdur 11 est réputé pour être sensible. Il passe de 0 à 100 km/h en dix secondes, c’est ça ? » j’entame, un sourcil relevé, puis ajoute, un sourire pincé aux lèvres : « Ou bien c’était également un coup de pub ?  Et celui-ci, l’Éto-…. ».
J’allais continuer sur ma lancée, m’attendant à comparer l’Étoile de Feu Suprême (qui me faisait rêver lorsque je l’avais vu dans les journaux pour la première fois) et  le Comète 260 (mauvaise idée), quand elle m’interrompit et me surpris du même coup. « Je suis désolée, je me sens stupide...» démarre Ginny au quart de tour.
Maladroit comme je suis, il ne m’en fallait pas moins pour que je bouscule de mon épaule maigrichonne un étalage de gants en peau de dragon. « Bouse ! » marmonnais-je, sourcils froncés, m’efforçant de l’écouter tout en me penchant pour tout ramasser.

« Je n’avais pas pensé à la possibilité de rencontrer un Cracmol dans une boutique de Quidditch, alors je t’ai tout de suite catalogué sorcier. C’était stupide. Excuse ma curiosité, je n’aurais pas dû te poser cette question. »
s’excuse-t-elle, penaude, sous mes yeux ahuris. Ahuris oui ! À tel point que j’étais à présent debout, l’inventaire de cuir toujours éparpillé à mes pieds.

Foutu bordel, me voilà entrain de mettre mal à l’aise une jeune femme tout à fait respectable et charmante. D’apparence du moins et là est mon véritable problème… Je suis une pâte, je le sais bien, mais j’ai la fâcheuse tendance à me méfier de tout et n’importe quoi.
Compréhensible vu mes antécédents, vous me direz. Pourchassé par des bestioles durant sa tendre enfance, écarté par sa famille, jeté de la société sorcière. Pas cool.
En y réfléchissant bien, je ne crois pas avoir déjà rencontré quiconque à qui je fasse suffisamment confiance pour m’exprimer à ce sujet. Ça ne paraissait pas me déranger car j’avais un peu de compagnie – Bonnet, le chat – mais il est resté en Irlande. Alors pour le coup, je n’ai vraiment plus personne, même pas un autre être vivant à qui parler. Moi-même ne comptant évidemment pas.
Si j’étais honnête avec moi-même… j’admettrais volontiers que la situation me dérange profondément. Que si je continue comme ça, c’est le mur assuré et je n’aurais personne pour m’en sortir. Peut-être bien que je finirais dévoré par des bergers allemands, seul, dans mon ridicule et minuscule appartement. Qui a dit que c’était une fin triste pour un cracmol ?

« Mais t-tu, en-f-fin, c’est… c’est pas grave du tout ! » je bégaye, un sourire franc s’étalant doucement sur mon visage. « Vraiment, t’es sûrement la première personne à faire ce genre de gaffe  ET à t’excuser ! Je crois que je pourrais pas passer un meilleur moment. » continuais-je, absolument ravi. Vous en connaissez beaucoup vous, des gens aussi charmants ?

« Toujours d’accord pour aider une gaffeuse professionnelle ? » ose-t-elle me demander, comme si j’allais refuser. « Je suis encore plus d’accord, à vrai dire. Tu t’en doutes, non ? Je dois vraiment avoir l’air super content… Si t’as d’autres questions du genre, je sais bien que c’est pas méchant. Je suis pas certain de répondre à tout, hein, mais n’hésite pas, surtout ! » je me met à déblatérer à voix haute, comme quand je suis réellement heureux. C’est comme ça, j’ai du mal à refréner mon bonheur.

« Ces balais pour Poursuiveurs,  alors… que dirais-tu d’un Étoile de Feu Suprême ? Je suis à coté de la plaque ? Et le Comète 260 ? »
je l’interroge, une mimique entendue au coin des lèvres, histoire de vérifier qu’elle est bien sur la même longueur d’onde que moi.
 


allistair
“If writers wrote as carelessly as some people talk, then adhasdh asdglaseuyt[bn[ pasdlgkhasdfasdf.”
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

posts : 190 in town since : 29/04/2018

plume à papotte : (RP → c l o s e)

HarryTimothyNewtonSweeneysujet communHermione

living in : Loutry Ste Chaspoule
occupation : Poursuiveuse chez les Harpies de Holyhead
blood : Sang-Pur


Ginevra Weasley
Concordia ☞ world in union
 Sam 26 Mai - 11:49

Dreams & CieGinny & Sweeney

Si tes parents n’ont jamais eu d’argent, ils avaient au moins de profondes valeurs, qu’ils ont su vous transmettre, à tes frères et toi. Respecter toute forme de vie en fait partie, naturellement. Considérer moldus, sorciers et cracmols sur un même pied d’égalité, également. Ainsi, tu n’as jamais été élevée dans une vision négative des cracmols. Au contraire, ton père les enviaient presque : des sorciers qui pouvaient vivre comme des moldus… Le rêve absolu, pour Arthur Weasley, passionné par les moldus depuis aussi longtemps que tu vivais. Aux yeux de ton père, les cracmols vous étaient presque supérieurs, en tout point, car ils avaient cette double connaissance ; celle du monde magique, et celle du monde non magique. De ton côté, tu te fiches en réalité totalement de la nature d’une personne. Moldu, cracmol ou sorcier ne fait pas la moindre différence, pour toi, si ce n’est les écarts qui peuvent se creuser lors des conversations. Toi, tu viens d’une famille de sang-pur. Tu n’as jamais rien connu d’autre que la magie, depuis ta naissance. Tu as des lacunes profondes sur tout ce qui vient du monde moldu, et tu en as conscience, quand bien même ta meilleure amie soit née-moldue, ou que ton futur beau-frère soit un moldu. C’est dire à quel point la famille Weasley est ouverte : vous avez même accueilli dans cette grande tribu une semi-vélane.

Tu n’écoutes plus vraiment Sweeney, alors qu’il essaie de se dépêtrer d’un comparatif laborieux entre les balais. Tu ressasses ta réaction, et ta méprise. Et, quand tu t’excuses, tu ne t’attends certainement pas à ce que le jeune homme manque de se tuer avec des gants en peau de dragon, qu’il s’empresse de ramasser. Vous êtes tous deux aussi gênés l’un que l’autre, et cette situation est presque ridicule. Pourtant, tu parles, sans pouvoir empêcher les paroles de franchir le seuil de tes lèvres. « Mais t-tu, en-f-fin, c’est… c’est pas grave du tout ! » Réagissant en miroir au sourire qui se dessine sur le visage de ton interlocuteur, un sourire soulagé commence à naître sur ta propre face. « Vraiment, t’es sûrement la première personne à faire ce genre de gaffe  ET à t’excuser ! Je crois que je pourrais pas passer un meilleur moment. » Tu souris maintenant totalement, heureuse que ta bourde ne l’ai pas vexé… ni blessé. « J’en suis vraiment contente. » assures-tu, avec tout un soulagement profond dans le timbre de voix. Et, quand tu lui demandes s’il est toujours d’accord pour t’aider, sa réaction t’arrache un rire et la bulle de gêne qui s’était créée éclate avec lui. « Je suis encore plus d’accord, à vrai dire. Tu t’en doutes, non ? Je dois vraiment avoir l’air super content… Si t’as d’autres questions du genre, je sais bien que c’est pas méchant. Je suis pas certain de répondre à tout, hein, mais n’hésite pas, surtout ! » Oui, décidément, il aurait fait un merveilleux Poufsouffle…

« Ces balais pour Poursuiveurs,  alors… que dirais-tu d’un Étoile de Feu Suprême ? Je suis à coté de la plaque ? Et le Comète 260 ? » Tu hausses les épaules. « Et si on les testais, pour voir ? » Tu te doutes qu’il n’a jamais volé de sa vie. Mais tu es convaincue que tout le monde peut voler. Après tout, ce sont les balais qui sont enchantés ; si un moldu le voulait, il pourrait totalement voler, lui aussi. Tu n’attends pas vraiment la réponse de Sweeney. Déjà, tu te diriges vers un vendeur, te présente ; le fait d’être la nouvelle poursuiveuse des Harpies de Holyhead fait son petit effet. Et tu reviens avec le vendeur, quelques minutes après avoir planté Sweeney devant son Etoile de Feu Suprême et son Comète 260. « Ces deux là. Mon ami m’accompagne. » Tu es toute excitée, et cela se lit sur ton visage. Cela se ressent dans toute ton attitude, en réalité. Tout se passe très vite : le vendeur qui prend les deux modèles, toi qui attrapes la main de Sweeney, votre fuite vers la cour intérieure du magasin – connue de peu de clients – et magiquement aménagée pour permettre un essai des balais sur un petit terrain de Quidditch…

Et toi qui attrape le Comète 260, tandis que le vendeur tend à Sweeney l’Etoile de Feu Suprême. « Tout le monde peut voler. J’ai appris à voler à 5 ans. C’est facile, je te le promets. » essaies-tu alors de rassurer le serveur, alors que le vendeur retourne dans la boutique. « Il suffit de le vouloir, et de convaincre ton balai que tu le veux. Tu sais, je suis convaincue que les balais, à force d’être enchantés, ont vraiment acquis une conscience propre. Il y a un dicton qui dit que « qui traite son balai comme un ami devient redoutable en sa compagnie ». » Un sourire amusé trouve refuge sur tes lèvres taquines et déjà, tu poses ton Comète à ta droite. « Pose ton balai. Délicatement. Si tu es droitier, il faut que tu lèves ta main droite au-dessus de lui. La main gauche, si tu es gaucher. Tu y es. Maintenant, tu as juste à dire « debout », en y croyant de tout ton cœur. » Et, pour mettre en pratique ce que tu viens de dire, tu regardes ton propre balai, et prononce « Debout ! » avec tant de conviction que ton balai arrive directement dans ta main. Balai que tu enfourches avec une dextérité certaine. A te voir faire, ça a l'air effectivement d'un jeu d'enfant. « A ton tour, maintenant. »  



When my skin grows old, I'll be thinking about you
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé
 

Revenir en haut Aller en bas
 
Dreams & Cie [Ginny+Sweeney]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ginny Weasley
» Les liens de Ginny
» Ginny Weasley (Gryffondor)
» Lindsay Chang (ou Ginny Weasley, si je peux^^)
» Ron essaie d'étudier[ possible à Harry, Ginny et Hermione ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aparecium  :: Lift the veil :: Londres :: Chemin de Traverse-
Sauter vers: